1. PRLog Home
  2. Business Index
  3. Pressroom Index
  4. Press Releases Home
  1. About
  2. Press Room
  3. Showcase
  4. Contact

Showcase

Le Rassemblement pour l'Indépendance du Kivu (RIK) www.rikivu.org  nouvellement lancé menace de déclarer l'indépendance du Kivu si Kinshasa ne parvient pas à mettre fin à la violence dans les provinces du Kivu (Maniema, Nord et Sud-Kivu), où de plus en plus la violence sexuelle est devenue une guerre non déclarée perpétrée par toutes les parties en guerre contre la population civile.

Entre autres, RIK exige du Gouvernement de la RD Congo de:

• mettre fin à la violence inacceptable immédiatement dans les provinces du Kivu,

• mettre en oeuvre de toute urgence un programme d’indemnisation des victimes d’acte de violence sexuelle, qui offrira l'éducation préventive en matière de violence sexuelle, l'indemnisation monétaire directe pour mieux répondre aux besoins des victims, et l'assurance médicale (physique et psychologique)gratuite aux victimes et leurs familles

• traduire en justice les auteurs de violences sexuelles sans excuses  et

• arrêter la folie de récompenser les auteurs de violences sexuelles et physiques  en les nommant  à des postes gouvernementaux.

Selon le porte-parole du RIK, Amede Kyubwa ", le cycle de violence qui a ravagé les provinces du Kivu depuis 1996, a été délibérément exacerbé par l'incapacité coupable de Kinshasa de traduire les auteurs en justice ".  

RIK invite Kinshasa à stabiliser les provinces du Kivu où l'impunité est institutionnalisée, même si elle n'est pas officiellement reconnue. «Nous croyons fermement que l'impunité encourage des crimes de violence sexuelle et nie la justice aux victimes» a ajouté M Kyubwa.