1. PRLog Home
  2. Business Index
  3. Pressroom Index
  4. Press Releases Home
  1. About
  2. Press Room
  3. Contact

About

Ostéopathie & Canal Carpien:

Le syndrome du canal carpien (SCC) est une affection neurologique de plus en plus fréquente, trop souvent redevable d’un traitement chirurgical, alors que le traitement ostéopathique apporte généralement un soulagement durable.


La connaissance anatomo-physiologique, nous amène à penser que cette atteinte neurologique conduisant à un déficit plus ou moins important sur le territoire du nerf médian, peut être la conséquence d’une disharmonie mécanique à distance du poignet.

Le SCC ne peut donc se résumer à un syndrome compressif canalaire, mais à une succession de désordres mécaniques sur l’ensemble du membre supérieur (poignet, coude, épaule, ceinture scapulaire et colonne vertébrale cervicale.)

Le nerf médian (8), impliqué dans SCC, nait du plexus brachial et passe dans une zone anatomique très importante entre la clavicule et la 1 ère cote, zone blocage possible.

Cette région anatomique est très importante dans nombre de pathologies avec syndrome ou nerveux, car le plexus brachial est accompagné d’artères et veines.

Le trajet du nerf médian va descendre je long du bras, du coude et de l’avant bras avant d’atteindre le poignet et à proprement parler le canal carpien.

Ostéopathie & Nourrisson:

Le crâne de l’enfant à la naissance

A ce moment, le crâne n’est pas encore ossifié, il s’agit d’une maquette cartilagineuse, malléable, pouvant ainsi se déformer au moment de la naissance.

Les os du crâne sont constitués de deux parties essentielles, les os de la voûte et ceux de la base.

Les os de la voûte sont constitués d’os cartilagineux, denses et solides alors que les os de la voûte sont d’origine membraneuse, plus fin se présentant comme des plaques séparées par des membranes que sont les FONTANELLES.

La présence de ces fontanelles permet de grandes modifications de la morphologie du crâne en fonction des contraintes mécaniques qu’il va subir lors de l’accouchement.

Si des contraintes dépassent le seuil de solidité de l’ensemble membraneux, rien n’empêche des déformations importantes de s’installer.

Lors du développement normal de l’enfant, l’occiput est formé de quatre parties que sont: l’apophyse basilaire, les deux parties condylaires et l’écaille de l’occipital.

Les condyles occipitaux s’articulent avec la première vertèbre cervicale, au centre de l’os occipital passe la moelle épinière (par le trou occipital).

De chaque coté des parties condylaires est ménagé un orifice: le trou déchiré postérieur, par où passent trois nerfs crâniens très importants que sont:

•Le nerf glosso pharyngien: contrôle la phonation et la déglutition.
•Le nerf Vague ou pneumogastrique: contrôle le fonctionnement des systèmes cardiaque, respiratoire et digestif.
•Le nerf spinal: contrôle une partie de la musculature de la nuque et des épaules.

L’ostéopathie crânienne est d’une grande efficacité chez le nourrisson et le petit enfant, car leur crâne est d’une grande malléabilité.

Le plus souvent, des corrections spontanées vont se produire; certains cas, il subsiste des blocages pouvant conduire à des symptômes tels que:

•Torticolis congénital
•Strabisme.
•Troubles du sommeil
•Manque d’appétit, régurgitation..


Ostéopathie & SPORT :

L’ostéopathe du sport intervient sur deux plans :préventif et curatif.
De la thérapeutique d’accompagnement à l’acte d’urgence ostéopathique, en passant par l’aigu, vers le chronique.

Ostéopathie & GROSSESSE :

Lors de la grossesse, il est fréquent qu’apparaissent des troubles fonctionnels :

- mécaniques à type de douleurs coccygiennes, vertébrales avec irradiation vers le nerf sciatique
- digestifs à type de nausées, vomissements..
- uro-gynécologiques: sensations de pesanteur au niveau du petit bassin.
- obstétricaux: contractions prématurées ou spasmes utérins.

L’ostéopathie pour préparer à la naissance sans aucun danger pour la maman et le foetus

L’ostéopathie prend également toute son importance en suivi d’accouchement, afin de redonner à nouveau un équilibre tissulaire à toutes les structures mécaniques de l’axe vertébral ainsi qu’un meilleur équilibre de tension au sein du système viscéral.

Ostéopathie et MIGRAINES:

Les céphalées sont les motifs de consultation les plus fréquents dans notre société.

Pour l'ostéopathe, la composante majeure de la migraine est mécanique.
Les crises auraient pour origine un dysfonctionnement au niveau des vertèbres cervicales et sous-occipitales.
L'ostéopathe travaille de manière douce pour :

> Améliorer la mobilité articulaire  

> Diminuer les tensions musculaires

> Diminuer les irritations nerveuses

> Améliorer l'apport et le draînage sanguin au niveau du crâne et du cou